Accueil > Blog > Safari dans les vergers

Safari dans les vergers

3 mars, par Nico

...Un article pour les nostalgiques du dessin animé "Les Animaux du Bois de Quat’sous"...

Salut les amis !

Là, vous me voyez arriver, et vous vous dites : "tiens je te parie qu’il va nous poster une photo de neige..."
Et ben, non même pas ! (mais on est pas passé loin quand même..)
Non je posterai une photo de neige quand il en sera tombé 30cm et qu’on pourra tracer un slalom "Super-G" dans le verger de "Park ar Broc’h" !... (ceux qui y ont déjà ramassé des pommes valideront, mais je pense qu’avec de la neige, on serait sur de la piste bleue-rouge)...

Tiens "Park ar broc’h", drôle de nom, non ? (non-non !?!...). Et oui, parce que chaque parcelle, chaque verger a un nom. "Roz ar Wern" par exemple, pour l’orthographier en breton littéraire, c’est la parcelle qui a donné son nom à la cidrerie, un de nos tout premiers verger planté !. "Roz ar Wern" en breton, c’est : "le coteaux au-dessus du marais, ou bien "le coteau des aulnes"...
Ouais mais "Park ar broc’h", alors, qu’est ce que ça veut dire ?
Park : le champ ; ar Broc’h : le blaireau ; Park ar Broc’h : "le champ du blaireau".
J’en entends déjà qui ricanent...
il se trouve que ce bout de verger était déjà habité, avant qu’on ne le plante, par une famille de blaireaux ! Et vu le réseau de terriers toujours en activité, je pense que le terme de "dynastie de blaireaux" n’est pas trop fort... (ce coup-ci c’est moi qui ricane, "dynastie de blaireaux" je trouve que ça envoie pas mal)...
bref...
Tout ça pour dire que nous partageons les vergers avec une multitude de petites, moyennes et gosses bêtes, dont nous avons déjà eu l’occasion de parler dans d’autres articles, d’ailleurs, mais auxquelles nous allons consacrer une nouvelle fois un peu de temps !

C’est terrible, en commençant l’article, je me suis dit, allez, je fais court, que de la photo, deux ou trois commentaires et puis hop !...
...qui a dit : "ouais, bah ça nous changerait !" ?...

Et puis aujourd’hui 3 mars, comme vous le savez tous, c’est la journée mondiale de la vie sauvage ! Alors je vous emmène faire un petit safari dans nos vergers, voir un peu ce qu’il s’y passe, et notamment la nuit ! Vous ne serez pas déçus !
Toutes les photos qui suivent ont été prises dans un rayon de 300 mètres autour de la cidrerie

Mésange charbonnière

On commence tranquille pour se mettre en jambe, petit échauffement, on a déjà parlé des mésanges que nous abritons dans des nichoirs sur les vergers pour qu’elles nous aident à lutter contre les insectes ravageurs, et puis parce qu’on les aime bien ! Voici ensuite quelques spécimens ailés vus et photographiés à proximité de la cidrerie.

Pic vert
Rouge-gorge
Bouvreuil
Corneille
Buse variable
Pie bavarde - Faucon crécerelle
Faucon crécerelle

Ah les deux derniers, là vous ne les aviez pas vus encore, buse variable fondant sur sa proie et faucon crécerelle à son poste d’observation ! Deux excellents "raticides bios", auxquels nous offrons des perchoirs parmi nos arbres (les grands troncs de 6m de haut en plein milieu d’un rang de pommier, c’est pour eux, ce n’est pas religieux...). Ces raticides de jour sont complétés par les raticides de nuit que sont chez nous les chouettes Effraie et Hulotte.

Le crécerelle, par exemple chasse toute la journée sur le verger autour de la cidrerie, je l’observe quotidiennement, c’est un peu notre "faucon de compagnie".
Mais est ce que vous vous êtes déjà posé la question : où dort le faucon de kerferman ?...
...parce que moi ça faisait plusieurs mois que je me la posais, et pendant que lui dormait je ne sais pas où, moi je ne dormais pas en gambergeant sur les potentiels endroits, où moi, si j’étais un faucon (oui moi aussi j’y ai pensé en le disant !...), je me poserais pour dormir. Jusqu’au jour où !

Traces

Faisant un jour le tour du bâtiment, je fus attiré par des traces sur le petit toit protégeant le groupe de froid de la cave. M’approchant, je découvris des crottes et des pelotes de réjection, qui ne me paraissait pas être celles d’une chouette (elles étaient plus petites). On y voyait des restes de souris ou petits rongeurs et aussi des carapaces de coléoptères...

Pelote

Levant la tête, je... (non, mais je vais arrêter avec ce style, ça m’a fait rigoler au début mais là, stop).
Je me suis dit, là, vu les indices, il faut mener l’enquête.
Et j’ai sorti mon jouet préféré en ce moment : le piège photographique.

L’outil

Je vous explique juste le principe, et après promis c’est que des photos ! C’est un boitier, avec un appareil photo à détecteur de mouvement, qui prend un cliché dès que ça bouge dans son champ de vision ! On l’accroche à un arbre, on l’arme, on l’oublie pendant une semaine ou quinze jours, on vient le relever... Et on s’aperçoit que la vie sauvage est bien plus présente que ce que l’on croyait, là dans nos vergers, à quelques mètres de chez nous !

Le gardien (Faucon crécerelle)
Faucon crécerelle de nuit
Faucon au réveil

Du coup, la réponse à la question "Où dort le faucon ?", c’était : "Ben, sous la gouttière, derrière le bâtiment..."

On sait maintenant que "Park ar broc’h" porte bien son nom, que le faucon se couche en ce moment à 18h52 et se lève à 7h05, et que chevreuil et sanglier ne sont pas des espèces en voie d’extinction sur nos vergers !

Chevreuil
Renard
Chevreuil(s)
Sanglier
Laie suitée (comptez bien le nombre de pattes et de queues !!)
Sanglier
Al Louarn
Ar Broc’h / Le blaireau
Sanglier
Louarn
Louarn
Louarn
Sanglier
Bulldozer
suite
Photo de profil
marcassin

On tombe parfois sur des surprises :

Blaireau à 2 pattes... piégé par son propre piège
Lynx presqu’îlien... (très rare)

La liste n’est pas exhaustive, il manque les chauve-souris, les écureuils, bécasses, ragondins, chouettes, et possible loutre (dans la vallée de l’Aber) etc.. Et j’espère qu’elle s’étoffera au fil des saisons !

Bon allez, une petite pour la route :

A bientôt !

Vos commentaires

  • Le 3 mars à 13:21, par isabelle En réponse à : Safari dans les vergers

    Moi, j’aime autant les textes que les photos ! Bisous les petits loups

  • Le 10 mars à 19:47, par Anne et Jean-Jacques (Lille) En réponse à : Safari dans les vergers

    Bonsoir,

    Excellent cet article ! L’humour et la bonne humeur qui s’en dégagent, eh bien, nous les retrouvons dans la bouteille d’HEOL 2014 que nous dégustons à l’instant.

    Mais au fait, pourquoi HEOL a-t-il disparu ? Nous ne l’avons plus retrouvé lors de notre passage en février ?

    Est-ce SONJ qui l’aurait remplacé ?

    En tout cas, il est génial !

    Bonne continuation.

    Amitiés

  • Le 11 mars à 00:14, par Nico En réponse à : Safari dans les vergers

    Bonjour ! Et merci pour votre mot ! Et oui, "Soñj" a succédé à "Heol" , avec un (léger) changement dans l’assemblage de variétés de pommes !
    Quand nous aurons réussi à dresser la foule de bêtes sauvages qui parcourent les vergers la nuit, nous essaierons peut-être de lancer une cuvée spéciale "pommes sélectionnées au groin par nos sangliers" !... (encore quelques années de patience je pense)...
    Merci
    À bientôt !
    Nicolas

Répondre à cet article

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom