Accueil > Blog > Un jour, un outil #1 : La raclette

Un jour, un outil #1 : La raclette

14 novembre, par Nico

Voici le début d’un feuilleton interminable visant à vous présenter les différents outils que nous utilisons quotidiennement pour arriver à nos fins.

Au verger, en cave, à la boutique, au gré des saisons et des différents travaux, plongez dans le concret du métier ! (Aïe... J’ai l’impression de commencer un sujet pour cash investigation, ou une émission du genre... Je vous promets d’essayer d’arrêter...).

Aujourd’hui, on commence fort avec l’outil-star de la cave et des intérieurs : la raclette.

On doit en avoir au moins 8 ou 9 différentes, disséminées aux quatre coins de la cidrerie, car en bon cidrier maniaque, "Tu ne peux pas bosser et manipuler du liquide sans avoir une raclette à moins de 3m de toi"... Question de principes...

Des larges, des fines, des doubles, des colorées, des spécifiques pour un outil ou une zone, les raclettes sont des outils indispensables sur des sols en béton (c’est sur que sur des graviers, ça marche moins bien...).

Passer la raclette après une grosse journée de boulot, c’est comme mettre le vernis de finition sur une pièce de bois, ça pose un peu le truc !

Après, ça brille, et ça, ça fait plaisir !

Dans notre utilisation intensive de la raclette, il nous faut même changer parfois les caoutchouc. (Quand, dans ta carrière de racletteur, t’as usé un caoutchouc de raclette, il paraît que, ça y est, tu peux prétendre à rentrer dans le cercle fermé de la franc-racletterie).

Vos commentaires

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom