Accueil > Blog > "Je suis un artiste, et je reviens d’Paris" *

"Je suis un artiste, et je reviens d’Paris" *

2 mars, par Nico

Je veux pas être ce genre de mec qui n’a plus rien écrit depuis des semaines, et qui se réveille pour écrire qu’il a gagné deux médailles à Paris... Mais je vais être obligé d’être ce genre de mec... **

Bon, ben voila, ici on est pas sur youtube, pas de suspense outre mesure, l’info principale est déjà dite.
Belle performance de nos cuvées (bravo les filles) au Concours Général Agricole au Salon International de l’Agriculture à Paris, donc, Et Je Vais Continuer à Écrire avec Des Majuscules à Chaque Début de Mot parce que ça Fait Classe,... Non Finalement, c’est Très Chiant, J’arrête...

L’Aod en or !

Ça fait quatre ans qu’on le travaille celui-là, au début c’était une version "extra-sec" de la cuvée "Fleur de l’Aber", vous vous rappelez ? Puis à force de s’affiner, après des sélections de variétés, des assemblages, des conduites de fermentations, il a suivi sa propre route et est devenu "Aod" (à prononcer "Aod" et non "A.O.D", parce que "Aod", en breton, ça veut dire "la côte", "le rivage", "le littoral", quoi !)
Aujourd’hui, c’est un peu son jour de gloire ; médaille d’or à Paris, dans un concours regroupant tous les cidres bruts fermiers français, on ne vous cache pas qu’on est au moins aussi surpris qu’heureux !

Le Soñj en bronze !

Bis repetita ! Le Soñj avait déjà été récompensé d’une médaille de bronze en 2020, force est de constater ("force est de constater", pffff !!! pour quoi pas "qui plus est"....) il a encore plu au jurés cette année en allant chercher cette deuxième breloque (Putain, j’ai toujours eu horreur de cette expression "breloque" !!! Ben pourquoi tu l’écris alors ? Je sais pas, peut-être pour voir ce qui se passe dans la tête des journalistes qui l’utilisent ?.... Non définitivement, c’est nul. Je ne le referai plus, désolé.)

Bilan 2022 : une médaille d’or en Brut ("extra-sec" ou "extra-brut", pour être précis) et une de bronze en demi-sec. Le genre de projet pour lequel tu signerais tout de suite si on te le proposait en avance.

Même si le plaisir d’accueillir, de faire déguster nos produits et d’expliquer notre métier à nos clients en direct chez nous reste notre principale source de motivation, nous accueillons avec joie ces deux médailles qui sont une belle reconnaissance, dans des catégories où tous les produits proposés (le concours est national) sont d’excellente qualité.
Ces distinctions nous font d’autant plus plaisir qu’elles récompensent aussi un savoir-faire traditionnel : nous élaborons tous nos cidres en pétillant naturel sur un marché dominé par les cidres gazéifiés artificiellement ; et un engagement environnemental : la cidrerie a toujours conduit vergers et transformation en Agriculture Biologique

(Ce dernier paragraphe, il fait plus "sérieux", hein ? C’est normal, c’est un extrait du communiqué que j’ai envoyé à la presse et que j’ai copié-collé, parce qu’il est déjà 22h12, que j’ai une journée de mise en bouteille dans les pattes, à moitié la crève, et que depuis mes 7 ans 1/2 je m’inquiète tous les jours un peu plus de savoir s’il reste du chocolat dans le tiroir de la cuisine, et pour l’avenir du monde en général, alors, je copie-colle. (Tiens c’est marrant comme expression, "je co-picole"... Tant que c’est à plusieurs et que ça reste festif, tu me diras...).
Voilà, ça c’est pour mon côté "blogueur transparent".

...

Eh !?
Vous avez remarqué ?...
Ben si, quand même : nos deux cuvées médaillées, ce sont les deux qui ont un nom en breton !
Nan, mais on est pas chauvins, non, non... À Argol, Landévennec... Crozon, bien sûr, là-bas ils sont chauvins, évidemment, mais NOUS, à TELGRUC, non, chauvins ?... Non non, vraiment pas... La preuve, je ne suis même pas sûr de comprendre le mot tellement je ne le suis pas...

Donc ces deux médailles, elles sont pour toi, Fañch !!!

Ken vi lennet !

* Ce titre énigmatique, qui ressemble fort à un air de chanson, est une spéciale dédicace (Big up "Papy" !), la personne se reconnaîtra !
** Phrase d’inspiration cinématographique, balancez vos réponses en commentaires si vous voulez.

Vos commentaires

  • Le 2 mars à 23:05, par André Potier En réponse à : "Je suis un artiste, et je reviens d’Paris" *

    Bravo les amis, récompense méritée par vos bons choix et votre travail.
    Nous serons ravis d’aller vous dire bonjour et faire quelques courses à Rozavern
    le printemps prochain, fin avril si tout se passe bien.
    A bientôt, André de Paris/Crozon.

  • Le 3 mars à 16:34, par Izold En réponse à : "Je suis un artiste, et je reviens d’Paris" *

    Gourc’hemennoù deoc’h ! Ul labour a feson a zo graet ganeoc’h. Eus ar c’hentañ eo ho sistr, an holl anezho, gwelloc’h c’hoazh pa eo anzavet gant an holl :)

  • Le 8 mars à 23:30, par Marie En réponse à : "Je suis un artiste, et je reviens d’Paris" *

    Tout simplement BRAVO aux champions de Rozavern !

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom