Accueil > Blog > Cuvée de la Presqu’île 2020 #3

Cuvée de la Presqu’île 2020 #3

8 février, par Nico

Où l’avait-on laissée ? Je ne sais plus. Sans doute quelque part dans une cuve, en fermentation, au frais.

Et bien ça y est, depuis, notre cuvée de la presqu’île 2020 a été menée jusqu’au terme de sa fermentation en cuve, et après quelques soutirages et une filtration finale, nous l’avons mise en bouteilles dernièrement.

La couleur (allez, on va dire "la robe", c’est plus joli) est, cette année encore, éclatante, et avec les bouteilles en verre blanc et le rayon de soleil hivernal qui traversait la fenêtre ce matin de mise en bouteille, on avait vraiment l’impression de manipuler des lingots d’or !

Au niveau arômes et saveurs, je trouve cela très intéressant, peut-être un peu plus complexe que l’an dernier (il y a un peu plus de pommes à cidre dans le mélange et cela ramène du corps et de la longueur au fruité et aux notes acidulées dominantes).

Nous avons pris le parti de mettre la cuvée en bouteille à une densité un peu plus basse que l’année passée (c’est à dire avec un niveau de "sucrosité" un peu inférieur), pour essayer de trouver le meilleur équilibre possible.

La phase de prise de mousse (refermentation en bouteille et apparition du pétillant) commence maintenant. Elle va durer quelques semaines, la cuvée devrait pouvoir être disponible avec l’arrivée du printemps !

À bientôt pour la dégustation !

Vos commentaires

  • Le 8 février à 11:09, par Potier André En réponse à : Cuvée de la Presqu’île 2020 #3

    Bonne nouvelle, et à votre santé !
    Espérons que nous pourrons nous rendre en Presqu’île au printemps prochain pour vous rendre visite et déguster.
    Amicalement, André.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom