Accueil > Blog > La cuvée de la Presqu’île - Episode 4

La cuvée de la Presqu’île - Episode 4

10 mars, par Nico

Ça y est les amis ! Après quelques mois de fermentation (la cuvée a été pressée fin octobre, vous vous souvenez ?), notre cuvée collective, participative, interactive, caritative, intempestive (rayer la/les mention(s) inutile(s)...) a fini son travail de fermentation principale.
Elle a été divisée d’une grande cuve dans la cave à une multitude de bouteilles de
75cl !

C’était hier matin 9 mars 2020 le jour de la mise en bouteilles de notre première "cuvée de la Presqu’île" !

Les jardiniers auront noté que nous sommes actuellement en lune descendante, période propice aux plantations et à l’enracinement mais aussi aux mises en bouteilles lorsqu’on travaille en biodynamie et que l’on cherche à se rapprocher d’une certaine harmonie avec les cycles naturels...

La lune descendante (attention, à ne pas confondre avec la lune croissante/décroissante), est donc synonyme, d’enracinement, de descente de la sève, de rapprochement avec la Terre, et pour nous, travaillant exclusivement à l’ancienne, de manière traditionnelle en prise de mousse naturelle, c’est aussi un synonyme de stabilité en bouteilles.

La refermentation en bouteilles, que nous recherchons, et qui apportera le pétillant de nos cidres, se fera, mais calmement, en nous évitant (normalement) d’éventuels problèmes de surpression en bouteilles.

Haute pressions, lune descendante, etc... Nous restons, avec un outil de travail moderne, le plus possible en harmonie avec les cycles naturels.

Je sais pas comment ça se passe chez McDonald, j’y vais pas, mais ici, ça se passe comme ça !

Notre cuvée en bouteille, il nous reste quelques semaines (environ 2 ou 3 mois) de "prise de pétillant" à attendre avant que le cidre ne mousse et dévoile sa belle effervescence.

Ce qui a été mis en bouteille hier est encore plat, et le sucre consommé par les levures restant dans les bouteilles va se transformer en alcool et en gaz carbonique dans les prochaines semaines.

Dans trois mois, la cuvée sera donc :

  • un peu plus alcoolisée qu’aujourd’hui
  • un peu moins sucrée, du coup
  • pétillante !

C’est déjà très sympa en terme d’arômes et de saveurs hier, mais le vrai visage de notre cuvée ne se dévoilera qu’après ces semaines de prise de mousse, quand un nouvel équilibre se présentera !

Le gros du boulot est terminé, maintenant les bouteilles sont stockées couchées, en palox à l’abri des variations de températures. Nous irons contrôler régulièrement la montée en pression à l’intérieur des bouteilles avec un aphromètre et aussi en en ouvrant une de temps en temps (quand-même !).

Prochaine étape : la création d’une étiquette spécialement pour l’occasion !

Le projet est en cours, pour l’instant on attend un peu avant de vous le dévoiler. Vous avez déjà vu que nous avons pris la décision de mettre la cuvée en bouteilles transparentes ; une robe éclatante comme celle-là, ce serait dommage de s’en priver !

Jen travaille en ce moment sur le graphisme de l’étiquette en lien avec notre imprimeur. (J’ai vu les premières ébauches, ça devrait être classe !)

Puis, courant mai ou juin, une soirée de lancement et de dégustation où vous tous, ramasseurs de pommes, co-propriétaires serez invités pour découvrir notre réalisation commune et récupérer votre dû !

à bientôt !
Nico

Vos commentaires

  • Le 11 mars à 12:05, par André Potier En réponse à : La cuvée de la Presqu’île - Episode 4

    Toujours de bonnes idées, de belles initiatives !
    J’espère à bientôt au printemps en Presqu’île.
    André.

Vos commentaires

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom